• Codex Aléra

    Codex AléraMon avis :   Codex Aléra

    On suit Tavi, gringalet du village, sans furie (pouvoirs). Il arrive pourtant à se débrouiller dans toutes les aventures, complots, intrigues auxquelles il est mêlé grâce à sa réflexion, son ingéniosité et son courage. Tavi va bientôt découvrir qu'il est le Princeps Gaius Octavien, hériter du trône. Après avoir dirigé l'armée contre les envahisseurs, il doit aller aider ce peuple (les Canims) avant que leur ennemi commun débarque sur Aléra. Ses talents de furifèvre commencent à se manifester avec plusieurs années de retard.
    Original, univers super intéressant, perso attachant et bien construit, on s'attache même à certains méchants.
    J'adore Kitaï, elle le don de déstabiliser tout le monde, même Tavi.

    Tome 1   Tome 2   Tome 3   Tome 4    Tome 5     Tome 6

  •  

    Le sort du royaume repose sur les épaules d'un garçon qui n'a aucun pouvoir... Depuis mille ans, les habitants d'Aléra repoussent les peuplades sanguinaires qui rançonnent le morde en usant de leur relation particulière avec les furies - les forces élémentaires de la terre, de l'air, du feu, de l'eau, du bois et du métal. Mais dans la lointaine vallée de Calderon, Tavi ne maîtrise encore aucun élément, à son grand désespoir. A quinze ans, il n'a toujours pas de furie du vent pour l'aider à voler, ou de furie du feu pour allumer ses lampes. Pourtant, lorsque les féroces Marats font leur retour dans la vallée, le courage et l'ingéniosité de Tavi vont se révéler une force bien plus cruciale que n'importe quelle furie. Une force qui pourrait lui permettre d'altérer le cours de la guerre...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique